Les variantes de la roulette

Il ne faut pas être un génie des mathématiques ou de la logique pour savoir jouer à la roulette. Elle est tellement emblématique qu’elle est aussi appelée « Reine des casinos ». Son histoire est chaotique et fascinante. Tous ces changements à travers les âges ont laissé une trace partout dans le monde. Nous vous présentons dans cet article les 4 variantes les plus connues de la roulette.

La roulette française

C’est la forme la plus facile. Elle se compose de 37 cases, dont un zéro sur lequel personne ne veut tomber. Vous aurez à placer vos jetons sur le tapis de mise placé à côté de la roulette. Les 36 numéros de la roue ne se suivent pas et les couleurs sont alternées. Si la bille arrête sa course sur la case zéro, les mises sont écartées. Si vous gagnez le tour suivant, bravo, vous retrouvez votre mise. Sinon, l’intégralité part à la banque, donc au casino. En fonction des règles internes, plutôt que de le verser intégralement à la banque, les mises peuvent être partagées entre la maison et les joueurs.

La roulette américaine

Sachant que la Reine des casinos aurait été inventée par ce cher Blaise Pascal, mathématicien et philosophe français bien connu, il est donc normal que les Américains l’aient adoptée ! C’est là qu’on s’aperçoit que la « French Touch » séduit depuis toujours nos amis outre-Atlantique. Évidemment, il a fallu qu’ils la remettent à leur sauce. La toute première roulette française contenait au départ deux zéros. Face à l’injustice et l’impopularité de cette règle qui augmente considérablement l’avantage de la maison, un zéro a été supprimé. Les Américains l’ont réintégré à leur propre version de la roulette ! La conséquence de cette modification est importante. Alors que sur la roulette française, vous avez une chance sur 37 de tomber sur le zéro, avec 2 cases zéro, les probabilités de gagner sont encore amoindries et, en général, le casino empoche tout si vous tombez sur l’une des deux cases maudites. Pour des raisons logiques, la roulette américaine est laissée de côté en Europe, mais on la retrouve dans quelques casinos de Las Vegas. Soyez sûrs de vous si vous jouez sur une roulette américaine !

La roulette anglaise

La roulette anglaise ressemble fort à sa sœur française. Avec un seul zéro parmi toutes les cases du cylindre, la mise en « prison » des mises n’existe pas ! Vous l’avez compris, à l’opposé de la roulette américaine, la roulette anglaise est l’une des plus avantageuses pour le joueur. La seule différence avec la roulette française se situe sur le tapis des mises. Ils n’ont aucun point commun. Il fut donc prendre le temps d’apprivoiser le tapis des mises anglais pour pouvoir jouer correctement à la roulette anglaise.

La roulette mexicaine

Attention si vous voulez vous amuser un peu et taquiner la bille sur une roulette mexicaine ! C’est la pire de toutes au niveau de l’avantage joueur. Elle ne compte pas un, ni deux, mais bien trois zéros ! De plus, cette reine des casinos-là compte plus de cases, donc plus de chances pour vous que la bille ne s’arrête pas sur la case sur laquelle vous avez parié. Seuls les flambeurs bien rôdés aux émotions de la roulette affectionnent la roulette mexicaine. Les doses d’adrénaline sont incomparables, certes, mais on espère que votre compte en banque est bien dodu si vous souhaitez dompter la roulette mexicaine ! Notre meilleur conseil, si vous y tenez absolument, serait de bien prendre connaissance des différentes mises pour, au moins, être conscient des dangers que vous encourez.

Gardez le cap et apprenez tout sur la roulette !

N’hésitez plus et consultez nos articles suivants :