Le Japon autorise l'ouverture de son premier casino

casino terrestre japoncasino terrestre japon

Après des années d'interdiction des plateformes de jeux, le Japon va enfin connaître le monde des casinos. Le gouvernement a approuvé la construction du premier casino dans le pays, avec pour objectif d'attirer davantage de touristes et de dynamiser l'économie.

Un projet ambitieux à Osaka

Le casino sera construit dans un vaste complexe de près de 500 000 m² à Osaka, avec une ouverture prévue pour 2029. Le coût du projet s'élève à 10 milliards de dollars et les responsables espèrent attirer pas moins de 20 millions de visiteurs par an. Il comprendra notamment un hôtel, un centre de conférence, un hall d'exposition et un théâtre. Ce projet intervient alors que le Japon souhaite prendre une nouvelle dimension sur la scène touristique internationale, notamment sur le segment du MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions).

" Le casino sera construit dans un vaste complexe de près de 500 000 m² à Osaka, avec une ouverture prévue pour 2029"

D'autres installations pour accueillir les visiteurs

  • Restaurants et bars
  • Boutiques et centres commerciaux
  • Centres de bien-être et spas
  • Parcs d'attractions

Ce projet représente également une opportunité de création d'emplois, avec une estimation de 15 000 emplois créés grâce à ce complexe de loisirs.

Une légalisation récente des casinos au Japon

Les jeux d'argent étaient interdits au Japon depuis 1907, mais en 2016, le Premier ministre Shinzo Abe a réussi à les autoriser. C'est une nouvelle étape pour le pays qui souhaite profiter du flux de visiteurs venus assister aux compétitions sportives.

Le Japon, dernier pays d'Asie de l'Est sans casino

Jusqu'à présent, le Japon était un des rares pays d'Asie de l'Est à ne pas avoir de casinos. La loi de 2018 autorisait leur construction, mais aucun projet n'avait encore été mené à son terme. Avec cette décision, le pays espère attirer davantage de touristes et concurrencer ses voisins asiatiques dans le domaine du tourisme et des loisirs.

Des défis à surmonter

casino japoncasino japon

Malgré l'enthousiasme autour de ce projet, plusieurs défis restent à surmonter. Tout d'abord, les jeux d'argent ne sont pas très bien perçus au Japon, ce qui pourrait freiner certains investissements et partenariats. Ensuite, la législation japonaise impose certaines restrictions sur les casinos, notamment en ce qui concerne le nombre de visites autorisées pour les résidents et les taxes imposées aux opérateurs. Il faudra donc trouver un équilibre entre les besoins du gouvernement et ceux des investisseurs.

La concurrence avec les autres pays asiatiques

Le Japon devra également faire face à la concurrence des autres pays d'Asie de l'Est, qui disposent déjà de casinos et d'infrastructures touristiques développées. Pour se démarquer, le pays devra proposer des offres innovantes et uniques pour attirer les visiteurs.

Un projet prometteur pour l'économie japonaise

Malgré les défis, ce projet représente une opportunité majeure pour l'économie japonaise. En plus de dynamiser le secteur du tourisme, il pourrait également profiter à d'autres industries telles que la restauration, l'hôtellerie et la construction. Le pays bénéficiera d'une visibilité accrue sur la scène internationale, ce qui pourra faciliter la promotion de ce nouveau complexe de loisirs.

En somme, l'autorisation de l'ouverture du premier casino au Japon marque un tournant dans la stratégie touristique et économique du pays. Si les défis sont nombreux, les retombées potentielles pour l'économie locale et nationale sont considérables, et pourraient permettre au Japon de renforcer sa position sur le marché mondial du tourisme et des loisirs.